Azote : la date du 1er apport prime sur la quantité apportée 2 févr. 2015

Les premiers froids calment les colzas.

Les plantes présentent un port aplani.

Dans de nombreuses parcelles, les vieilles feuilles disparaissent (Feuilles devenues jaunes - voire en décomposition).

Quelques effets de « bleuissement » sous la froidure.

 

Disparition des grandes feuilles, effet de bleuissement

 

Les stades varient de C2 à D1. Comme les années précédentes, les colzas sont prêts à « partir ». De nombreuses parcelles présentent le profil suivant :

 

Colza "prêts à sortir" au stade D1

 

Le premier apport azoté :

La date d’apport est plus importante que la quantité apportée. En effet, le colza redémarre plus vite qu’une céréale en « sortie hiver ». La précocité de l’apport permet à l’azote d’être rapidement disponible au niveau des racines et ainsi de satisfaire les besoins de votre colza.

D’autre part, depuis ces dernières années, fin mars et avril reçoivent peu de pluie.  La sécheresse ponctuelle ne permet pas aux passages tardifs d’être valorisés au maximum. L’engrais reste sur le sol, souvent à l’abri des feuilles (Photo ci après).

Aussi votre premier apport est à faire dés que la réglementation et que la portance de votre parcelle le permettent.

 

Apport azoté sur colza

 

Les points principaux à retenir :

Une différence de 70 unités entre deux parcelles peut avoir différentes explications.

  • Un objectif de rendement différent de 10 qx par exemple
  • Un écart de biomasse important (Une parcelle à 0,8 kg et l’autre à  2,5/3 kg)
  • Apport de matière organique ou non
  • Potentiel de la parcelle

D’autre part la réglementation locale (Zone vulnérable) est un élément complémentaire à prendre également en compte. Tous ces facteurs modulent donc la dose totale.

Dans votre approche, le calcul du besoin total de votre colza doit se faire sur la base de 7 unités par quintal produit.  Un objectif rendement à 50 qx nécessite donc un besoin total de 350 unités.

La nouvelle « réglette  V2 » du Cetiom s’étalonne sur cette norme et non plus 6 ,5 u.

Voici d’autres éléments qui alimentent la fertilisation azotée du colza :

Vous utilisez la réglette Farmstar ou autre ; ces outils apportent une modulation par parcelle. Cependant n’oubliez pas de moduler le cas échéant  en fonction de :

  • La date de votre premier apport qui est en liaison directe avec la précocité de votre hybride de colza. Par exemple DK EXPERTISE redémarre sortie hiver avant DK EXPRIT ou DK EXCEPTION.
  • L’état d’enracinement de vos pivots.
  • Votre pesée sortie hiver qui sera souvent différente de l’automne.
  • Des terres : En terres blanches, apportez quelques unités de plus.

 

En résumé :

  • Votre premier apport est à faire dès que la réglementation et que la portance de votre parcelle le permettent.
  • La quantité de ce premier apport fluctuera en fonction de la dose totale à apporter mais également en fonction du nombre souhaité de passages et de l’emploi ou non d’une formule Azote/Soufre.

Le soufre, à lire dans un prochain rendez-vous Blog Nord-Picardie.

Nous restons à votre écoute.

Pour retrouver l’intégralité des articles Nord-Picardie colza, dialoguer avec les agriculteurs près de chez vous et poser vos questions aux experts DEKALB locaux, merci de nous adresser un mail avec votre demande d’inscription à : dekalb.fr@monsanto.com

 

L’équipe Nord-Picardie

 

Informations pertinentes

Optimisation de l'azote du colza
Autres actualités et événements
DEKALB Guide Maïs 2018 2 févr. 2018