Orobanche

10 juin 2015

L'orobanche rameuse du colza

 

Un parasite incontrôlable ? Découvrez les solutions DEKALB

 

L'orobanche du colza, l'ennemi silencieux du Colza

Plante parasite de nombreuses espèces cultivées dont le Colza, l’orobanche rameuse (Phelipaea ramosa) est en expansion sur le territoire français. Plante non chlorophyllienne, l’orobanche du colza puise les ressources nécessaires à sa croissance dans les racines des plantes qu’elle parasite par le biais d’un suçoir. Le Colza ainsi parasité est affaibli et son rendement impacté, les pertes atteignent fréquemment 10 à 20 Qx/ha mettant en péril la rentabilité de la culture sur les zones infestées par de l’orobanche
Le taux de multiplication de ce parasite est énorme, de 100 000 à 1 million de graines par pied d’orobanche. Particulièrement robustes ces graines ont la capacité à germer même dans des conditions limitantes : quels que soient la température, le potentiel hydrique, la pression en oxygène et le type de sol. Minuscules, ces graines se disséminent très facilement par le vent, l’eau ou le matériel. 

 

Cycle de l’orobanche du colza

 

Cycle de l’orobanche du colza

 

Localisation et fréquence de l'orobanche du colza

Le problème d´orobanche du colza est concentré principalement en Poitou Charentes. Le parasite est en expansion et de nouveaux foyers ont été détectés hors des zones historiquement très touchées.

 

Localisation et fréquence de l'orobanche du colza

 

Orobanche du colza, comment agir pour préserver son potentiel de rendement ?

 

Prophylaxie

Des mesures agronomiques permettent d’éviter la multiplication de l'orobanche du colza :
  • Soigner la qualité du désherbage afin de supprimer les adventices hôtes
Plantes cultivées : colza*, tabac, chanvre, pommes de terre.
Plantes adventices : coquelicot, géranium disséqué et mou, laiteron, liseron des champs, mercuriales, véronique des champs, pensée, gaillet etc.
*Espèces différentes selon les hôtes.
 
  • Utiliser les plantes dites faux hôtes dans la rotation (maïs)
  • Nettoyer le matériel agricole
  • Se munir de sur-bottes, ou nettoyer ses bottes en passant d’une parcelle infectée à une autre parcelle.
 

Parcelles faiblement infestées par l'orobanche du colza

Le screening variétal réalisé depuis plus de 10 ans, a permis de mettre en évidence des différences de comportement variétal face à l’orobanche. Certaines variétés font en effet preuve d’un meilleur comportement face à ce parasite, elles sont dites tolérantes. En cas de faible infestation ces variétés sont à privilégier pour maintenir le potentiel de la culture. Un semis clair, respectant la densité hybride conseillée (objectif de peuplement 25 à 30 plantes/m²) permet une implantation optimale de la culture, facilitant sa « lutte » contre l’orobanche.

 

Vous pouvez retrouver ces variétés tolérante à l'orobanche dans notre catalogue produit, elles sont identifiées par l’icône :  
 
Bon comportement face à l'orobanche du colza
Découvrir les variétés à bon comportement Orobanche :
 
DK EXCEPTION                      DK EXPANSION                     DK EXSTORM
DK EXCLAMATION                 DK EXENTIEL                        DK EXPLORATION 

 

 

 

Parcelle à infestation modérée

Des études menées par Terres Inovia et BASF en 2013 ont mis en évidence le bénéfice d’utiliser des variétés CLEARFIELD à bon comportement orobanche, dans des situations à infestation modérée. 

 

 

Rendement de stratégie de lutte contre l'orobanche du colza


Source : CETIOM + BASF – 22ème conférence du Columa, Décembre 2013.

 

Comme on le voit sur ce graphique, en situation d’infestation modérée l’utilisation d’une variété à bon comportement offre un bénéfice de rendement par rapport à une variété classique. Cependant la progression de rendement la plus significative est obtenue en utilisant des variétés CLEARFIELD® à bon comportement orobanche, associées à un programme de désherbage à base d’imazamox. Dans ce cas le potentiel de rendement atteint 28,7q/ha (contre seulement 11,4 avec la variété à comportement classique). Soit un produit brut supplémentaire de 600 euros par hectare (Pour un cours du colza à 350€ la tonne) 

 

 

Découvrir la variété CLEARFIELD® bon comportement Orobanche :

 

DK IMARET CL

 


Parcelles très fortement infestées par l'orobanche

Sur ces zones où la culture de de colza n’est plus possible, il n’y a pas de solution satisfaisante contre l'orobanche du colza à l’heure actuelle.  

 

 

 

Mentions légales Clearfield

Informations pertinentes

Gestion des mauvaises herbes du colza