Techniques d'implantation du colza

8 juin 2015

Implantation du colza : Étape clef pour la culture du colza

 

1. Préparation du sol 

 
Déchaumage :  Une étape clef de l'implantation du colza, de multiples avantages
 
La réussite de l’implantation du colza débute dès la récolte du précédent. Il est conseillé de déchaumer rapidement après la récolte pour lutter contre les adventices prêtes à grainer dans la parcelle et éviter que les limaces s’enfoncent et se réfugient dans le sol.
 
Puis, durant l’interculture, la répétition des déchaumages va permettre de réaliser des faux semis, d’affiner le sol et de perturber le milieu de vie des limaces en exposant les œufs des limaces au soleil. Le déchaumage permet également d’accélérer la dégradation des pailles, limitant ainsi la prolifération des limaces.  Choisir des variétés résistantes à l’égrenage permet de limiter très fortement les repousses de colzas dans la parcelle, privant ainsi les limaces d’un milieu favorable à leur prolifération. 
 
En savoir plus sur la résistance égrenage du colza
 
 
Fissuration du sol en profondeur : Favoriser l’enracinement pour une meilleure alimentation 
 
Selon les méthodes culturales cette fissuration du sol peut être assurée par : 
- Labour : Décompactage (semelle de labour)
- Travail sans labour : Décompactage 
- Semis direct : Travail des vers de terre
 
Le décompactage lorsqu’il est bien pratiqué permet une réelle aération du sol. Un travail sur 20-30 cm de profondeur, sur sol ressuyé à 8-10km/h permet de bien faire vibrer et donc de fissurer le sol dessous et sur les côtés.
 
 

2. Semis de colza et techniques d’implantation du colza

 
Pour atteindre un peuplement idéal 20 à 45 graines/m² en conditions optimales, la densité de semis de colza doit s´adapter selon les sols, les méthodes de travail du sol et de semis. La densité de semis de colza se situe entre 30 et 60 graines/m².
 

Les bons conseils pour une levée rapide du colza:

Semer le colza dans le frais : attention aux préparations successives qui assèchent
Assurer un bon contact graine-terre : les roues de rappuie ne suffisent pas parfois, il peut être nécessaire de rouler.
Effectuer une préparation fine du lit de semence :  80% des mottes de la taille de la graine (difficultés de préparation dans les terres argileuse) en intégrant le risque de battance de chaque parcelle.
Avoir une structure aérée & non tassée.
Ajuster la profondeur de semis colza, avec un optimal à 2 cm.
Pouvoir gérer la pression limaces, en cas de forte infestation un mélange anti-limaces aux semences peut-être nécessaire. Pour en savoir plus sur la gestion des limaces du colza.
 

Les enjeux liés à la réussite de l’implantation :

L’implantation du colza est une phase souvent critique surtout du fait des conditions météorologiques en  pré- et post-semis, qui impactent les opérations de préparation de semis de colza et la levée du colza.
 
Réussir l’implantation de sa culture de colza permet de relever plusieurs enjeux :
- L’implantation rapide de la culture de colza constitue la meilleure stratégie d’évitement dans la lutte contre les insectes d’automne. Le choix variétal est également important pour assurer une implantation rapide du colza.
- Le développement rapide de la culture permet de freiner la croissance des adventices et constitue un levier important pour la limitation du salissement de la parcelle.
- Un développement suffisant avant l’hiver permet à la culture d’atteindre une résistance au froid suffisante dans les zones continentales.
- Tout au long du cycle, un bon enracinement permettra aux plantes d’accéder correctement aux nutriments et à l’humidité du sol.
 

Techniques d’implantations du colza, une palette de choix possibles :

 

Les principales techniques d’implantation du semis colza

 

 

Avantages et limites des systèmes d’implantation du semis colza

Informations pertinentes

Réussir votre implantation de colza