Bénéfices pour la rotation

11 oct. 2018

Des avantages pour l'ensemble de la rotation

 

Améliorations de la structure du sol, étalement des travaux, stabilité des rendements sont autant d’atouts qui font apprécier le colza tant pour sa rentabilité économique que pour ses atouts agronomiques.

A contrario des cultures printanières, le colza d'hiver couvre le sol pendant 11 mois, atténuant les effets néfastes du vent et de l'érosion par l'eau pendant les mois d'hiver les plus difficiles. Il évite ainsi de devoir recourir à un couvert, qui engendre des frais et une charge de travail supplémentaires.

 

Durant ces 11 mois, les 280 Km de racines primaires et secondaires développées en moyenne sur chaque hectare, vont favoriser l'aération du sol et réduire le risque de lessivage des nitrates par écoulement vertical dans le sol ainsi que leur ruissellement en surface. 

 

  • Le colza participe à la gestion de la flore adventice et améliore la qualité du sol

Facteur de diversification dans les rotations, le colza présente un effet améliorant sur les céréales suivantes (source : essais Arvalis). On constate également une baisse globale des problèmes phytosanitaires, et donc des coûts engendrés par leur gestion. Le cycle cultural du colza, présente une bonne complémentarité avec les autres cultures de la rotation (blé – orge – betterave…) facilitant ainsi l’étalement des travaux.

 

  • Un blé de colza est en moyenne 10% plus productif qu’un blé de blé, cette différence pouvant aller jusqu’à 30%

En effet, le colza libère précocement les sols, permettant une implantation du blé suivant dans les meilleures conditions. De plus, le reliquat azoté en fin de culture de colza permet de cultiver un beau blé d’hiver. Autant d’explications des performances supérieures d’un blé de colza.

 

  • Le colza casse le cycle des pathogènes des céréales

Le colza, de par son cycle atypique, casse le cycle des pathogènes des céréales, comme le piétin échaudage, contribuant ainsi à réduire les coûts liés à la gestion de ces pathogènes sur l’ensemble de la rotation. 

  • Le colza valorise les effluents d’élevage

  • L'alternance des cultures simplifie le désherbage

L'alternance des cultures permet un meilleur contrôle des adventices en associant différentes méthodes de lutte. Le colza par son cycle long et sa capacité à couvrir le sol tôt en saison, limite le développement des adventices hivernales ou printanières. De plus l’utilisation de familles chimiques différentes, permet de lutter contre les ray-grass résistants ou le Vulpin, particulièrement problématiques dans le cas de rotations céréales sur céréales répétées.

 

Contacter expert DEKALB

 

 

DÉCOUVREZ LES AVANTAGES DE CULTIVER DU COLZA

Nous développons des solutions Colza pour faire face à de nombreux défis