PLUS D'INFORMATIONS
EXPERT DEKALB
Identifiez votre Expert DEKALB

Réagir face aux tachetures foliaires et au sclérotinia.

13 avr. 2017

La tacheture foliaire est une maladie qu'il est nécessaire de contrôler du début de l'hiver à la période de floraison, mais qui ne nécessite pas de contrôle prioritaire lors de la floraison. Polycyclique, elle peut réapparaître sur les cultures non protégées. Elle apprécie un climat humide, et le risque de la voir apparaître dépend des précédents niveaux de la maladie observés, de la résistance des variétés ainsi que du climat et de l'utilisation de fongicides.

 

Son contrôle est plus important au début de l'hiver et du printemps mais doit être également envisagé lors de la floraison, lorsque des niveaux élevés sont présents au printemps, pour choisir les fongicides à sclérotinia afin d'éviter une utilisation excessive de fongicides ou de modes d'action.

 

Bien que la plupart des variétés Dekalb ont une bonne résistance à cette maladie, un contrôle en cas de forte concentration peut toujours s'avérer utile.

 

Sclérotinia est la maladie principale affectant les cultures en période de floraison, et les infections importantes peuvent entraîner des pertes de rendement considérables. Le sclérote germe au sol au printemps et son carpophore, appelé apothécie, libère des spores dans l'air. Les spores se déposent sur les pétales et peuvent coller sur les aisselles des feuilles en tombant, notamment si la plante est humide. Les spores utilisent le pétale comme source de nourriture et infectent les feuilles avant de se déplacer dans la tige principale de la plante, ce qui entraîne ensuite des pertes de rendement.

 

Les facteurs de risque sont :

  • Apparition de sclérotinia déjà constatée dans un champ donné ou dans les champs alentours
  • Climat humide (les spores germent et se collent aux pétales) et/ou venteux (les spores se dispersent plus facilement à travers la voûte des arbres)
  • Rotations courtes de cultures et d'autres facteurs comme des cultures fines (les spores se dispersent plus facilement)
  • Longues périodes de floraison (climat plus propice aux infections),
  • Cultures de floraison variables (prolongeant le risque et complexifiant l'action des fongicides dans le temps),
  • Cultures versées (facilite la propagation de la maladie dans les voûtes des arbres humides)

 

Recommandations

 Les fongicides doivent être utilisés en présence de risque, et plus d'une application peut s'avérer nécessaire en période de longue floraison, occasionnellement jusqu'à 3 applications en présence d'un risque élevé en période de longue floraison (inhabituelle). Les producteurs doivent veiller à éviter de réutiliser les mêmes ingrédients actifs contenus dans les fongicides ou les mêmes modes d'action tout au long de la vie des cultures.