Profile Image
DEKALB Blogger
Blogger
service.clients@monsanto.com
00 800 2000 1102
FONCTION
Biographie
Blogs spécialisés rédigés par les acteurs clés de l'industrie.
Retour

Colza : Aborder l’hiver avec sérénité

 

L’implantation du colza, pourquoi est-ce si important ?

Le colza reste 11 mois en terre et est donc exposé à un grand nombre d’aléas (climat, ravageurs, maladies ou mauvaises herbes). Le colza est également une culture reconnue pour sa faculté de compensation. C’est une plante à floraison indéterminée qui a une grande capacité de ramification. Le colza, solide et robuste, est en capacité lors d’un accident cultural de compenser le défaut d’une de ses composantes de rendement par la composante de rendement suivante. Pour permettre à la culture d’exercer cette capacité de compensation il est important de mettre tout en œuvre pour assurer son implantation. Une implantation du colza réussie assure 80% du rendement ! 
Du semis à l’entrée en hiver le colza réalise cette phase cruciale. Durant ces quelques mois la culture met en place son peuplement, établit son enracinement et assure un développement foliaire suffisant pour passer l’hiver avec sérénité. 


On considère qu’une implantation réussie se caractérise par l’atteinte des stades suivants juste avant l’entrée en repos végétatif (premiers froids) :

- Nombre de feuilles avant hiver : 8 feuilles

- Diamètre du pivot avant hiver : 8 mm

- Longueur du pivot : 15 cm

- Nombre de plantes en sortie hiver :15 to 35 plantes/m² (selon les types de sols)

 

Du semis à l’entrée en hiver, quels leviers pour réussir son implantation ?

 

Pour s’assurer que son colza passe l’hiver sans encombre, il y a 4 grands objectifs à atteindre :

- Avoir un peuplement suffisant et homogène en nombre & en stade

- Atteindre un bon niveau de résistance au froid

- Obtenir un bon enracinement

- Limiter l’apparition d’élongation automnale

 

Pour atteindre ces 4 objectifs il convient de porter une attention particulière à :

 

Travail du sol et préparation du lit de semences

La réussite de son colza se prépare dès la récolte de son précédent cultural en travaillant son sol de manière à préparer le lit de semences adéquat pour le colza. La date de semis de colza sera quant à elle à raisonner pour obtenir une levée rapide et homogène et atteindre le stade 4 à 6 feuilles avant les périodes de forte pression de ravageurs automnaux (comme les altises). Les techniques d'implantations du colza peuvent aider en ce sens. 

 

Assurer une protection contre les ravageurs automnaux

Une protection contre les ravageurs automnaux, et notamment contre les limaces et les altises, permet au colza de poursuivre son développement. Contre les altises, la date de semis joue un rôle d’évitement important. Nous l’avons encore constaté cette année. Sur les zones à forte pression les parcelles semées en début de saison, ayant atteint le stade 4 à 6 feuilles avant les premiers vols d’altises ont été bien moins touchées que les semis tardifs. La gestion des limaces du colza est également très importante.

 

Assurer le désherbage

L’objectif est de limiter la concurrence entre la culture de colza et les adventices pour la lumière et les nutriments. Un désherbage bien maitrisé permet également de préserver la qualité des récoltes (réduction des taux d’impuretés et des taux de glucosinolates) et de limiter les stocks semenciers dans la parcelle. Dans le cadre de cette gestion du désherbage, le système Clearfield® est particulièrement intéressant pour la gestion des mauvaises herbes du colza.

 

Maitriser l’élongation

L’élongation automnale du colza s’estime en mesurant la longueur de la tige entre le collet et l’apex terminal. Selon Terres Inovia, cette élongation est significative dès que la mesure est supérieure à 5 cm. Cette élongation est induite par des facteurs favorisant du milieu (notamment très forte disponibilité azotée, densité de peuplement élevée ou semis précoces suivis de conditions poussantes). Une élongation trop importante de la tige à l’automne va exposer les plantes au risque de gel et de rupture d’alimentation, elle facilitera également les attaques de phoma ou les risques de verse en fin de cycle. Si les conditions d’élongation sont réussies, l’application d’un phytorégulateur pourra s’avérer nécessaire pour freiner le développement de la plante et lui permettre d’entrée en hiver au bon stade végétatif. Choisir des variétés de colza présentant une faible sensibilité à l’élongation, comme les hybrides de la gamme DEKALB, est également un bon moyen de réduire les risques d’élongation sur ses parcelles. 

 
 

Implantation du colza : que voit-on actuellement dans les parcelles ?

Cette année tous les colzas semés en début de saison ont assuré le stade 4-6 feuilles avant les premiers vols d’altises. Ils sont bien développés et bien implantés. Si les conditions poussantes à l’automne ont pu faire craindre des problématiques d’élongation, le froid a calmé le jeu et ces colzas sont dans l’ensemble prêts à passer l’hiver sans encombre. Dans les situations les plus poussantes, l’emploi de phytorégulateurs a permis de ralentir le développement, pour des colzas au bon stade avant entrée hiver. Seules les parcelles semées en surdensité présentent des phénomènes d’élongation visibles. 

 
Symptômes d'élongation du colza

Légende : A gauche Hybride DEKALB, à droite Hybride concurrent présentant les premiers symptômes d’élongation.  Essai – Novembre 2017 Dep 71.

 

Pour les semis de deuxième moitié de cycle, qui se sont localement échelonnés jusqu’à la 3ème semaine de septembre, la situation est un peu plus mitigée. De nombreuses parcelles ont été touchées par les vols d’altises, fréquents cet automne. Les dégâts sont parfois importants avec des parcelles présentant des manques de pieds et un développement plus hétérogène.

 

COLZA : « L’altise se surveille maintenant »

Photographie générale: - Des semis de colza essentiellement étalés du 22/23 août au 7/8 septembre. Quelques réalisations en dehors de ces deux extrêmes. Semis et installation des...

Les charançons des siliques arrivent sur les parcelles

  Photographie générale : - La plupart des parcelles avancent maintenant vers le stade G1, leur stade d’avancement dépend généralement des secteurs, des variétés utilisées mais...

Quand le méligèthe stoppe la floraison de mon colza

  Photographie générale : - Les premières parcelles sont maintenant bien jaunes et elles filent vers G1. Cela concerne les secteurs et/ou les variétés les plus précoces mais...

Début floraison j’effectue mon anti-sclérotinia

Début floraison j’effectue mon anti-sclérotinia. Et je fais coup double sur les autres maladies Etape clé dans la culture du colza, la protection anti-sclérotinia revêt la plus grande...

Conduire une parcelle stressée par les altises

Conduire une parcelle stressée par les altises ... Attention fortes présence de méligèthes   Région Hauts-de-France   Photographie générale : - Dans les zones...

Gel : les parcelles de colza mal contrôlées souffrent des grosses altises

  Photographie générale :   - La période gélive et ventée de février, a essentiellement défolié les colzas qui souvent étaient déjà à D1. - Par contre les parcelles avec...

La réussite de votre colza passe par la gestion des charançons de la tige du colza

Gestion des charançons de la tige du colza L’élévation des températures réveille le charançon de la tige. Le stade de sensibilité de votre colza s’étend de la fin du stade C2 à E...

Colza, dès que possible j’apporte mon 1er apport d’azote

Photographie générale du colza en Février 2018 : - Peu à pas d’arrêt végétatif cet hiver. Certaines parcelles montrent des tiges de 7/8 cm et déjà de belles ébauches de hampes...

Résistance à la hernie du chou et état de la pression en France

Qu’est-ce que la hernie du chou (ou hernie des crucifères) du colza ? La hernie des crucifères, Plasmodiophora brassicae, est un pathogène très persistant dans les sols une fois installé,...

Les Technopôles Dekalb et la modulation azotée Yara N-Sensor®

Intérêts de la modulation azotée en colza   La modulation azotée en colza consiste à épandre la dose d’azote optimale adaptée aux besoins des plantes en tous points de la parcelle....

Colza : Aborder l’hiver avec sérénité

  L’implantation du colza, pourquoi est-ce si important ? Le colza reste 11 mois en terre et est donc exposé à un grand nombre d’aléas (climat, ravageurs, maladies ou mauvaises...

Hernie des crucifères, une pression importante

Qu’est-ce que la hernie des crucifères ? La hernie est présente dans le colza depuis plus de 30 ans, particulièrement en sols hydromorphes et acides. La  Hernie des crucifères ,...

Colza, ce qui crée les différences ...

Photographie générale :  L’arrêt des fortes pluies, des racines plus oxygénées et le retour d’une douceur permettent aux colzas de repartir. Un gros changement c’est ainsi...

Qui a dit que la date de semis...

Photographie générale - La dynamique d’installation des parcelles dépend de la date de semis mais également du fait d’avoir gardé de l’humidité dans le lit de semence pour...

Sanglier et Colza, quel impact ?

Les différentes espèces de gibier posent des difficultés lorsque leurs recherches de refuge ou d’alimentation entraînent des dégâts sur les parcelles cultivées. Comme vous pouvez le voir sur...

« LES SEMIS DE COLZA C’EST MAINTENANT »

La bonne date de semis de colza, pour un potentiel maximal   Les sommes de températures assurent le développement du colza, tant en feuillage qu’en racine.  Plus le colza est...

3 raisons d’Implanter un colza plutôt qu’un blé ou orge

Après une année forte en émotions pour les producteurs ( sécheresse au semis, pression insectes, gelées tardives et sécheresses à floraison)  c’est finalement vers des rendements records que...

Mauvais enracinement et Charançon de la tige

Photographie actuelle des colzas Vers le 10 juin nous aurions pu dire : Comme les autres années, un gradient de maturité Sud -Nord se met en place. Remplissage des grains en cours. ...

Mycosphaerella, une maladie à surveiller de la floraison jusqu’à la récolte !

La récolte 2016 a été marquée par le retour de Mycosphaerella dans le grand Ouest. Des conditions climatiques favorables, températures entre 15 et 20° et une humidité importante, lui ont permis de...

Des qualités de fécondation souvent médiocre

Tour de plaine du 16 mai Comme souvent, des situations très variables selon : – La qualité d’implantation qui vient tamponner ou accentuer les stress (alimentation – gelées) ...